Comment repasser une chemise

Ne portez jamais une chemise qui n’a pas été repassée au préalable. Même superbe, une chemise froissée sera toujours moins agréable à regarder qu’une chemise banale repassée avec soin. Outre l’aspect visuel bancal, vous renvoyez de vous l’image d’une personne négligée en portant une chemise froissée…

Avant de repasser une chemise :

Outre l’objet essentiel que représente le fer à repasser, il vous faudra aussi un plan de travail. Une table à repasser est idéale mais si vous n’en avez pas sous la main, une planche de bois recouverte d’une serviette fine fera tout aussi bien l’affaire (j’ai utilisé ce système plus d’un an lorsque j’ai quitté le foyer familial, manquant de place et d’argent pour acheter une vrai table à repasser).

Remplissez votre fer à repasser d’eau si il dispose d’un compartiment destiné à cet effet. Si le fer n’en a pas, prévoyez un vaporisateur (type bouteille de produit à vitre) que vous remplirez d’eau…

Déboutonnez votre chemise et regardez sur l’étiquette de cette dernière la température nécessaire pour mener à bien le repassage (vous verrez un pictogramme représentant un fer à repasser. Adaptez la température du fer en fonction du nombre de points à l’intérieur du pictogramme :
-Un point : fer à 110°
-Deux points : fer 150°
-Trois points : fer à 200°.

Si vous comptez repasser plusieurs chemises à la fois, triez ces dernières en fonction de la température recommandée et commencez toujours le repassage par celles nécessitant le moins de chaleur, en augmentant progressivement la température du fer.

Branchez le fer à repasser, attendez qu’il chauffe et faites très attention à ne pas vous brûler…

Comment repasser une chemise :

Il n’est pas difficile de repasser une chemise, passez juste le fer absolument partout sur cette dernière de manière à ce qu’il ne reste plus aucun pli visible… N’hésitez pas à rajouter de la vapeur d’eau sur votre chemise pour éliminer les plis les plus coriaces.

En étalant votre chemise bien à plat sur la planche, vous n’aurez aucun problème à mener à bien votre tâche, surtout si vous l’accomplissez méthodiquement, en commençant par repasser le col, le dos puis tour à tour les deux cotés avant de la chemise avant de terminer par les manches…

Agissez avec plus de délicatesse lorsque vous êtes proche des zones munies de boutons, passez autour d’eux en douceur avec la pointe du fer.

Pour les petits malins qui repassent uniquement l’avant de leur chemise pour gagner du temps car ils portent une veste, rappelez vous que vous n’êtes jamais à l’abri d’un imprévu et que vous êtes susceptibles d’enlever votre veste pour afficher au grand jour l’envers du décor.

Ne pliez pas vos chemises après les avoir repassé :

Il est parfois tentant de vouloir se débarrasser de la corvée que représente le repassage en se collant à la tâche une bonne fois pour toutes pour repasser une vingtaine de chemises d’affilée. Agissez de la sorte uniquement si vous possédez une penderie car il est absolument inutile de repasser une chemise avant de la plier pour la poser sur un étagère, les plis réapparaîtront immédiatement et vous serez quitte pour une nouvelle séance de repassage avant de pouvoir la porter.

Dans le même esprit, si vos chemises sont collées les unes aux autres dans la penderie comme des usagers aux heures de pointe dans les transports en communs, elles risquent de se causer des plis disgracieux les unes les autres.

Idéalement, il est préférable de repasser ses chemises juste avant de les porter mais il y a parfois des contraintes temps qui empêchent ce fonctionnement…

Pour les plus fainéants :

Avec le temps, le repassage devient un plaisir (vous n’aurez pas spécialement envie de repasser les chemises de vos voisins pour autant) mais si vous voyez dans le repassage une corvée monstrueuse, rappelez vous que de nombreux pressings vous proposent cette option pour une somme assez dérisoire.

Il existe aussi des armoires capable de repasser votre linge mais qui coûtent à l’heure actuelle la bagatelle de 2000 euros.