Pierre de Kensington

Pour certains, cette pierre est la preuve que les Vikings ont été les premiers à découvrir l’Amérique, pour d’autres, il s’agit d’un simple canular, tentons d’éclaircir les faits…




Description

La pierre de Kensington a été découverte, comme son nom l’indique, à Kensington, dans le Minnesota, à la fin du 19éme siècle. Taillée dans le Grauwacke et parsemée d’inscriptions runiques, elle pèse environ 90 kilos pour des dimensions de 76 centimètres de hauteur, 41 de largeur et 15 de profondeur. La pierre de Kensington est probablement la relique la plus emblématique de l’histoire des runes.
Pierre de Kensington

Controverse

Comme toute découverte ayant la possibilité de remettre en question l’histoire et les faits établis, la pierre de Kensington a ses partisans et ses détracteurs.
Elle oppose d’un coté ceux qui estiment possible cette pierre ait été déposée durant une expédition Viking effectuée aux alentours de l’an 1360 et de l’autre ceux qui ne croient absolument pas en cette version et affirment que cette pierre n’est qu’une supercherie.
De nombreux écrits attestent qu’une expédition Viking à destination du Groenland a bel et bien eu lieu à la fin du XIVème siècle. A leur retour, les explorateurs rapportèrent qu’ils étaient allés au delà de cette terre. Le rapprochement entre la pierre de Kensington et l’expédition en question est facile à faire, mais est-il vrai pour autant?
La controverse liée à la pierre de Kensington était à l’époque essentiellement liée au fait que le fermier qui a découverte cette dernière était d’origine Suédoise (peuple descendant des Vikings et donc du système runique) et que sa découverte fut rendue publique à une époque où la culture Scandinave était à la mode dans le Minnesota…
Le fait que la pierre de Kensington n’ait pas été découverte dans le cadre d’une fouille archéologique la soumet et la soumettra toujours à caution. Bien que certains scientifiques aient récemment affirmé après avoir analysé la pierre au microscope qu’il s’agissait d’une œuvre vieille de plusieurs siècles, le scepticisme demeure car les caractères gravés dans le Grauwacke ne correspondent pas à ceux employés au XIVéme siècle.
Tout le monde s’accorde cependant pour dire que la pierre a passé au minimum une cinquantaine d’années enfouie dans le sol.

Retour à la liste des articles traitant du Tirage des runes.