Apprendre à partager à son enfant

Les enfants sont peu partageurs, et c’est bien normal puisque le sens de partage et de générosité n’arrive que plus tard, une fois les conceptions morales assimilées. Si on lui prend son jouet, il le vivra mal dans la plupart des cas et s’en suivra une crise de larme assez légitime.

Le temps passe, les actions de la vie lui apprennent qu’il est possible de donner sans rien attendre en retour, il comprend le sens de cadeaux, le dessin à maman par exemple, mais cela n’arrive pas avant la deuxième année de l’enfant en général.

Inutile de le gronder trop vigoureusement dès le départ si il ne partage pas, incitez le plutôt à faire des échanges (l’autre enfant lui prête son jouet et lui en retour prête le sien). Peu à peu, il commencera à apprécier cette découverte des nouveaux jouets et comprendra qu’il est mieux de partager ses jouets pour en découvrir plusieurs autres plutot que d’en garder un seul pour lui même.

Si il y a plusieurs enfants à la maison, définissez les propriétés de chacun (la voiture appartient à lui tandis que le camion appartient à lui, cela ne les empêchera pas de partager, mais ils sauront qu’ils retrouveront leur bien après l’échange). Mettez aussi en place des jouets communs (la majorité) qui appartiendront aux deujx enfants et qui devront être partagés.

Il n’est pas rare qu’un enfant commence à s’intéresser à un jouet dont il n’avait rien à faire car il voit un autre enfant s’amuser avec celui ci, montrez lui que c’est chacun son tour, qu’il l’aura après.