Le triangle des bermudes

Le triangle des Bermudes doit sa tragique renommée aux nombreuses disparitions de navires volants ou flottants. Voici son histoire…

Il est, comme son nom l’indique, de forme triangulaire et reliant l’archipel des Bermudes, Porto Rico et la côte est de la Floride.

Vous l’aurez bien compris, cette zone n’est pas un triangle parfait, ce nom a été un jour de 1964 dans un article et a été conservé afin que les citoyens puissent localiser géographiquement cette zone de manière plus confortable.

Même si cette zone ne devint populaire que durant la seconde partie du XXéme siécle, il faut rappeler que de nombreuses disparitions furent rapportées à cet endroit dès le XIXéme siècle.

Ce qui rend le triangle des Bermudes encore plus mystérieux, c’est qu’à chaque disparition ou presque, la mer est considérée comme calme et les vents ne sont pas violents, si ces conditions favorables n’étaient pas réunies, une explication aurait été pourtant toute trouvée, mais cela n’aurait cependant pas expliqué pourquoi les épaves ne sont jamais découvertes.

Les hypothèses émises varient, du trou noir à la distorsion temporelle, en passant par une intervention extra terrestre ou une arme surpuissante vestige de l’Atlantide.

Cependant, il y a aussi une hypothèse correspondant plus aux mœurs en vigueur actuellement, selon celle-ci, du méthane serait parfois expulsé du fond des mers, ce qui provoquerait une sorte de bouillonnement à la surface capable de faire chavirer un navire. Cette hypothèse tient aussi la route concernant les appareils aérien étant donné que le méthane, une fois à la surface, gagne de l’altitude et pourrait alors créer une explosion en entrant en contact avec le moteur des avions, les réduisant ainsi en miette, ce qui expliquerait que leurs épaves ne soit pas retrouvées…

L’autre hypothèse sérieuse est qu’il pourrait s’agir d’une anomalie magnétique, cela permet de répondre au fait que les boussoles et autres appareils d’aide à la navigation sont fréquemment déréglés dans cette zone, comme le rapporte les derniers contacts radios d’engins disparus depuis. Mais dans le cas présent, pourquoi les débris ne sont pas retrouvés?

Une explication rationnelle conciliant les deux dernières hypothèses pourrait être envisagée, mais pour l’instant, rares sont les scientifiques voulant s’avancer sur la question car trop peu d’éléments sont dans leurs mains. Mais nul doute qu’un jour ils perceront le secret de ce triangle de la mort.