Le déclin de l’Ajax d’Amsterdam

L’Ajax d’Amsterdam est l’équipe qui me faisait rêver lorsque j’ai commencé à m’intéresser au football. Quand je voyais leur effectif et leur fond de jeu, je me disais que cette équipe était invincible et le resterait pendant longtemps, j’étais dans l’erreur…
A l’époque, ils possédaient des joueurs de classe mondiale dans chaque compartiment du jeu. J’ai encore des frissons en évoquant des noms comme Van Der Sar, Reiziger, Frank et Ronald De Boer, Seedorf, Edgar Davids, Litmanen, Overmars, Kanu, Bogarde ou Kluivert (qui à l’époque venait de fêter ses 18 ans). J’aurais aussi pu citer Bergkamp, qui était parti l’année qui a précédé la victoire en Ligue Des Champions de l’ajax. L’équipe nationale des Pays-Bas se basait d’ailleurs grandement sur les joueurs d’Amsterdam, un gage de qualité indéniable.

Cette équipe était à l’époque sous la houlette d’un certain Louis Van Gaal (qui a aussi entrainé le prestigieux club du FC Barcelone et l’équipe nationale des Pays-Bas). Dans ma tête de jeune néophyte en matière de football, les choses étaient simples : les meilleurs joueurs évoluaient à l’Ajax, il suffisait de les garder, voir de les vendre pour les remplacer d’un joueur de calibre égal, voir supérieur. Si un joueur était trop vieux pour être vendu, il pouvait être remplacé par un joueur talentueux du centre de formation.

Seulement, je ne tenais pas compte du fait que le niveau ou la motivation de certains joueurs puisse baisser et que d’autres seraient vendus puis remplacés par des joueurs de qualité moindre. L’ajax ne confirma pas les espoirs que je placais en elle… Certes, c’était une très bonne équipe, avec de très bons joueurs, mais ils n’ont pas tout raflé sur leur passage comme ont pu le faire les joueurs « Galactiques » du Real Madrid quelques années plus tard.

Je ne sais toujours pas à l’heure actuelle si je voyais cette équipe plus belle qu’elle ne l’était rééllement ou si elle s’est écroulée sous la pression, voir l’excès de confiance, à l’aube d’une très belle ére qui s’annoncait. Une seule chose est sûre, cette équipe m’a fait aimer le football et j’ai toujours un petit pincement au coeur lorsque je vois les maillots de l’Ajax…