Parler de sa passion

L’une des bases de la discussion est de faire en sorte que le sujet évoqué intéresse simultanément tous les participants. Si vous abordez dans les moindres détails un sujet que vous êtes seul à maîtriser ou que vous employez un jargon trop technique pour être compris, la conversation paraîtra soudainement moins intéressante aux yeux de votre interlocuteur.

Passion partagée

Il est assez fréquent de rencontrer des gens qui s’intéressent à la mode, à la cuisine, au football ou à l’informatique dans la mesure où ce sont des centres d’intérêts considérés comme ordinaires dans notre société. Le fait que beaucoup de personnes connaissent le dernier résultat de l’équipe nationale de foot ne veut néanmoins pas dire qu’ils sont prêts à débattre tactique avec vous.

Vous pouvez jauger de l’intérêt qu’une personne porte au sujet évoqué en fonction de la manière dont elle vous relance. Si elle se contente de simples signes d’attention mais ne rebondit pas, elle est probablement imperméable au sujet.

Dans le meilleur des cas, votre voisin ou voisine de table continuera vous écouter poliment tout en gardant espoir que vous changiez de sujet rapidement. Dans le pire, vous userez rapidement son capital patience et elle écourtera le rendez-vous si vous êtes en tête à tête ou se tournera vers un autre convive si vous discutez à plusieurs.. Veillez donc à ne jamais vous étendre sur un sujet que vous êtes seul à apprécier… Conservez votre savoir pour lorsque vous discutez entre initiés.

Parler de sa passion sans aller trop loin

Bien évidemment, vous pouvez parler de votre passion en survolant le sujet, par exemple en disant que vous êtes un fervent supporter de [Mettez ici le club de foot que vous supportez] mais ne vous lancez pas dans un débat tactique… Que vous estimiez que le nouveau manteau de [Machin] est trop échancré sera probablement un avis partagé par votre interlocuteur même si il ne sait probablement même pas ce que veut dire le mot.

Jouez seulement la carte émotion lorsque vous parlez de vos passions. Ne vous épanchez pas sur la technique.

Ne pas être trop technique

Au cours de votre vie, vous êtes forcément entré en contact avec une personne passionnée par un sujet que vous ne maîtrisiez absolument pas qui n’a pas pu s’empêcher d’en parler comme si vous aviez décroché un doctorat dans le domaine. Très vite, votre réaction a été de décrocher de la conversation car vous n’aviez pas le bagage technique pour la suivre.

Beaucoup de gens font en effet l’erreur d’employer un jargon technique pour discuter avec des néophytes alors qu’il est inutile de le faire avec un non initié qui se retrouve submergé par un flot ininterrompu d’informations dont il ne maîtrise pas le tiers.

A partir du moment où vous commencez à employer un jargon trop technique, la discussion est allée trop loin et la personne avec qui vous discutez ne peut pas s’impliquer dans la discussion comme elle le voudrait, elle se retrouve sur la touche…

La très grande majorité des gens se fiche intégralement des gigahertz de votre processeur, du couple moteur de votre voiture ou du fait que votre équipe joue avec un seul milieu défensif alors que selon vous le 4-2-3-1 semble plus approprié à votre effectif.