Ours polaire

L’ours polaire, aussi appelé ours blanc, semble gentil au premier abord, peut-être car de manière inconsciente on l’associe aux peluches dont nous disposions pour la plupart durant notre enfance. Cependant il n’en est rien, car il est le plus grand carnivore évoluant à la surface du globe.

ours-polaire

Que mange l’ours polaire?

L’ours polaire se nourrit en hiver essentiellement de phoques, tués d’un seul coup de patte lorsqu’ils remontent à la surface pour respirer. Lorsque vient l’été, l’ours polaire se nourrit de tout ce qui passe à sa portée, rongeurs, oiseaux, oeufs et autres cadavres de baleines. Il est au sommet de la chaîne alimentaire, c’est donc un superprédateur.

Comment fait-il pour résister au froid?

L’ours polaire dispose d’une couche de graisse colossale lui permettant d’être insensible au froid. Sous son pelage blanc lui assurant un camouflage parfait, il dispose d’une peau noire, lui permettant de conserver sa chaleur corporelle.

Est-ce que l’ours polaire est un bon nageur?

L’ours polaire est un excellent nageur, aussi habile dans les eaux que sur la neige. Dans l’eau il peut se déplacer à 10 km/h sur de très grandes distances (plusieurs dizaines de kilomètres) tandis qu’il se déplace sur la terre ferme à une allure de 5 km/h, pouvant atteindre 40km/h si la situation l’exige.

Comment se passe la reproduction?

La reproduction des ours polaires à lieu tous les trois ans au printemps, les ours polaires mâles deviennent alors plus agressifs car chacun veut prendre possession d’une femelle. Après l’accouplement, le petit couple se sépare et c’est en octobre que la femelle creusera, seule, une sorte d’igloo pour passer l’hiver et mettre bas en décembre. A la naissance, les ours polaires sont à peine plus gros qu’un chat, aveugles et dépourvus de poils. Ce sera à la mère de leur tenir chaud et de les nourrir grâce à son lait. A l’âge de trois ou quatre mois, lorsque tout le monde aura une épaisse fourrure, la petite famille pourra enfin sortir chasser, et ce durant trois longues années, avant que les petits ours polaires ne la quittent.